l'entreprise idéale existe t'elle ? Découvrez les bonnes pratiques innovantes à adopter en entreprise

incollab en Nouvelle-Zélande – 12

L’entreprise idéale existe-t-elle ? 

Des collaborateurs épanouis, des conditions de travail optimales, des équipes productives et soudées … Jade World fait l’unanimité ! Cette entreprise reconnue en Nouvelle-Zélande pour sa croissance rapide, sa QVT (Qualité de Vie au Travail) hors nome et sa politique managériale bienveillante a tout de l’entreprise idéale. Mais entre mirage et réalité, qu’en est-il vraiment de son exemplarité ? Incollab est parti enquêter. 

Dans les pas de nos baroudeuses, nous partons à la découverte des pratiques innovantes mises en place par cette entreprise spécialisée dans la création de solutions digitales, racontées par Christian Sax, manager chez Jade World.  

Les bonnes pratiques à imiter : 

 

  •  Adapter l’environnement de l’entreprise aux besoins des collaborateurs.

L’une des valeurs phares de Jade World est de « prendre soin de ses employés et de leur famille ». Dans les bureaux de l’entreprise, il existe des espaces entièrement dédiés aux enfants des collaborateurs afin que ces derniers puissent travailler sans avoir à se soucier de la garde de leurs enfants.

  • Optimiser la qualité de vie au travail.  

Chez Jade World, les collaborateurs ont accès à une rémunération compétitive. Ils bénéficient de nombreux avantages comme la possibilité d’opter pour un congé parental additionnel, d’agencer leurs emplois du temps comme ils le souhaitent ou encore de travailler ou non en télétravail. 

  • Promouvoir l’apprentissage actif. 

Grâce à un programme interne baptisé « program academy », chaque collaborateur a la possibilité d’organiser un ou plusieurs cours sur une thématique de son choix auxquels les employés sont libres de participer. Ces heures de cours font parties des heures de travail. Les collaborateurs sont proactifs !

  • Inciter les collaborateurs à être des citoyens exemplaires.  

Jade World propose à ses employés de réaliser une fois par an une journée au sein d’un ONG locale pour mesurer l’impact social qu’ils peuvent avoir sur la société en s’engageant ainsi. Christian Sax nous confie que cette initiative est particulièrement appréciée par les équipes. 

  • Adopter un processus de recrutement collaboratif.  

Au sein de l’entreprise néo-zélandaise, rien n’est laissé au hasard, encore moins l’embauche de nouveaux collaborateurs. Les candidats sont invités à venir passer une journée dans les locaux de l’entreprise et à prendre part à différentes missions. Les équipes sont ainsi intégrées dans le processus de recrutement.  A la fin de la journée, chaque collaborateur partage avec le candidat ses impressions et son ressenti sur son travail. Ces informations sont ensuite prises en compte dans le choix décisif d’embauche. A noter que le turnover de l’entreprise est extrêmement faible… 

  • Promouvoir et accompagner l’intrapreneuriat. 

Jade World soutient et invite ses collaborateurs à entreprendre et à réaliser leurs propres projets tout en laissant à leur disposition les ressources nécessaires. Grâce à la liberté d’actions, à la flexibilité horaire et à la présence permanente d’experts dans l’entreprise, les intra-preneurs ont le champ libre pour s’épanouir. Les freins que peuvent rencontrer les entrepreneurs (tels qu’intégrer un incubateur, chercher de potentiels investisseurs ou organiser des levers de fond) n’existent pas chez Jade World ; l’entreprise prend en charge et répond à tout ces besoins. 

Les limites de certaines pratiques :

 

  • L’Openspace, un agencement controversé. 

Bien que l’entreprise ait adopté cette organisation en espace ouvert où les bureaux sont totalement décloisonnés, les collaborateurs ne sont pas convaincus qu’elle soit optimale. Christian Sax a remarqué que les employés étaient plus distraits et moins productifs qu’auparavant. Il recommande donc de créer des espaces délimités et cloisonnés par équipe pour maximiser la concentration et réduire le bruit engendré par les échanges entre collaborateurs. En prenant en compte toutes ces contraintes, l’entreprise a également décidé de proposer des salles de réunion et de travail insonorisées pour les collaborateurs qui ont besoin de travailler dans un environnement particulièrement silencieux. 

  • L’échec de la méthode Pomodoro.

Pour rappel, cette technique, que nous avions déjà mentionnée dans cet article après l’avoir découverte lors de notre visite chez IIH Nordic au Danemark est un outil qui permet d’augmenter sa productivité en segmentant efficacement ses temps de travail et ses temps de pause. La méthode s’est révélée être un échec chez Jade World ; les collaborateurs quoiqu’initiés à Pomodoro ne réussissent pas toujours à travailler ensemble en respectant l’organisation de chacun. 

 

Si l’entreprise idéale n’existe pas, Jade World à bien des égards s’en approche ! Sa démarche vers un management bienveillant, son souci des collaborateurs, la qualité de vie au travail qu’elle propose font d’elle un exemple inspirant à imiter. 

Pour approfondir le sujet et découvrir le récap de Caroline et Claire, Incollab vous invite à télécharger cette  fiche bilan

Je partage >

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email