La méthode Pomodoro en équipe : révolution ou désillusion ?

La méthode Pomodoro

Pomodoro en équipe : révolution ou désillusion ? 

8 secondes. C’est la capacité de concentration moyenne de l’homme en 2019 contre 12 secondes il y a quelques années. Cette baisse significative est bien évidemment liée à l’omniprésence des écrans et des nouvelles technologies dans notre quotidien. Sans compter qu’à toutes ces distractions s’en ajoutent d’autres lorsque l’on est au bureau… 

« 1 collaborateur sur 3 déclare être perturbé par ses collègues en moyenne six fois par jour. » *

Dans de telles conditions, difficile d’effectuer une tâche de bout en bout sans s’interrompre, surtout lorsque l’on travaille en équipe ! Comment travailler de conserve sur une même mission sans altérer la concentration du groupe ?

La méthode Pomodoro était-elle la solution… ?  Incollab répond. 

Appliquer la technique Pomodoro en équipe : les bonnes pratiques

Pomodoro, quésaco ? 

Inventée dans les années 80 par  Francesco Cirillo  programmeur de métier, la technique Pomodoro est un outil de gestion du temps. Cette technique consiste à séquencer son travail en sessions d’une vingtaine de minutes interrompues de courtes pauses d’une durée de 5 minutes. L’objectif ? Favoriser la concentration et augmenter la productivité !

Les avantages de la méthode   

Gratuite et facile à mettre en place, la méthode Pomodoro est accessible à tous et aisément adaptable aux conditions de travail de chaque entreprise. Elle ne nécessite aucun outil en particulier, si ce n’est un minuteur – que tout un chacun possède déjà par ailleurs sur son smartphone. 

Les bienfaits de la technique Pomodoro

  • Des sessions de travail fixes pour un résultat optimal. 

Adopter le même rythme de travail permet à toute l’équipe de travailler en cohésion dans un même élan et de maîtriser pleinement son emploi du temps. 

  • Une discipline individuelle et collective 

Cette technique aura des répercussions directes sur l’équipe mais également sur le collaborateur qui gagnera en discipline et en concentration.

  • Stop au multi-tasking

La méthode engage le collaborateur à focaliser son attention sur une mission et à ne traiter qu’une seule tâche à la fois. 

Les clés pour appliquer la technique Pomodoro en équipe

L’utilisation collective de la méthode n’est guère différente d’une utilisation individuelle, néanmoins quelques petites astuces permettent de faciliter sa mise en place au sein de l’équipe :

1.    Choisir un chef d’équipe Pomodoro. 

En premier lieu, il est nécessaire de désigner un collaborateur (ou un manager) pour prendre en charge l’organisation du minuteur. Cette personne sera le gardien du temps et le garant du respect de la technique. 

2.    Planifier ses sessions de travail : 

Avant de débuter la première séance de travail, une phase de brief, de répartition et de priorisation des missions doit être effectuée pour fluidifier les temps de travail et éviter toute interruption qui nuirait à la concentration. Ce sera également l’occasion pour le chef d’équipe Pomodoro de rappeler les règles à observer (Par exemple : éteindre son téléphone, couper les notifications de mail, garder le silence etc…). 

3.   Organiser les pauses. 

Les pauses sont aussi (si ce n’est plus !) importantes que les plages de travail. L’objectif de ce temps creux est de s’aérer l’esprit et de s’octroyer quelques minutes de liberté avant de se replonger dans une phase active de travail. Chaque collaborateur pourra s’il le souhaite prendre un café, s’étirer, se dégourdir les jambes quelques minutes ou simplement discuter avec ses collègues. 

4. Penser au temps de récupération 

Après quatre Pomodori l (soit 4 fois 20-25 minutes), un temps de récupération d’une trentaine de minutes à une heure doit être organisé. Il correspond souvent à la pause déjeuner et permet à l’équipe de faire une vraie coupure après cette session de travail intensive. 

Les limites de cette technique 

  • Pomodoro et l’open space, deux organisations difficilement compatibles

L’open Space ne se prête par toujours au bon fonctionnement de cette méthode. A l’instar de Jade World, certaines entreprises qui ont décidé d’adopter cet agencement en bureaux décloisonnés ont des difficultés à utiliser la méthode. Le bruit, les distractions nombreuses, les divergences de rythmes entre les équipes ne favorisent l’utilisation d’une technique aussi rigoureuse. 

  • Adaptable à tous ?  

La diversité des profils rend également l’utilisation de Pomodoro au sein d’une équipe délicate. Si la méthode plaira à certains collaborateurs qui apprécieront de segmenter leurs temps de travail pour doubler leur productivité, d’autres pâtiront de cette régularité de métronome. 

  •   Un frein à la créativité

Les équipes créatives auront peut-être plus de difficultés que les équipes techniques à  travailler avec cette méthode. La contrainte temporelle engendrée par Pomodoro peut provoquer de la frustration et interrompre des sessions de brainstorming ou de partages  créatifs intensifs.   

  • Un système qui manque d’authenticité

Les détracteurs de la méthode lui reproche souvent d’encourager l’individu à effectuer mécaniquement des tâches et à automatiser les comportements. 

À vous de jouer !

Réfractaire ou adepte de la méthode Pomodoro, pourquoi ne pas l’essayer au sein de votre équipe ?


Faciliter votre travail en équipe grâce à incollab !

incollab vous donne les clés pour développer de bonnes pratiques collaboratives au sein de votre entreprise. Découvrez comment former vos équipes (managers et collaborateurs !) à donner et recevoir du feedback  grâce à un programme d’entraînement en ligne, ludique et interactif.


*Source : rtl.be

Je partage >

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email