intelligence émotionnelle et management collaboratif vont de pair

Interview n°2 | Thierry Paulmier

Intelligence émotionnelle et management collaboratif vont de pair !

 “Les émotions sont contagieuses”

Incollab a eu le plaisir d’interviewer Thierry Paulmier, spécialiste de l’intelligence émotionnelle appliquée au management en entreprise. 

Économiste, politologue et comédien de formation, il multiplie les casquettes professionnelles. Après 7 années de recherche sur les émotions, il soutient une thèse. Il développe une nouvelle hypothèse anthropologique essentiellement fondée sur la place des émotions au sein des différents types de rapports hiérarchiques entre gouvernants et gouvernés, notamment entre managers et managés. 

Thierry a accepté de partager avec nous son éclairage sur la thématique de l’intelligence émotionnelle au sein du collectif, en répondant à nos questions… 

Alors, prêt ? c’est parti ! 

L’équipe, une communauté émotionnelle

– Comment définiriez-vous une équipe qui fonctionne bien ? –

“Il y a deux aspects qui définissent le bon fonctionnement d’une équipe, le cognitif & l’émotionnel. C’est l’aspect émotionnel qui nous intéressera aujourd’hui. Il est nécessaire que les membres d’une équipe ne ressentent les uns à l’égard des autres, ni peur ni envie, mais au contraire de l’admiration et de la gratitude. Il est important qu’ils ne se voient, non pas comme des « dangers » et des « obstacles » mais comme des « dons » et des « perfections ». Ils pourront ainsi former une communauté émotionnelle c’est à dire un collectif qui partage des émotions, qui tissent des liens relationnels liés à l’affect, fondés sur une admiration et une gratitude réciproques.“ 

Le manager a également un rôle essentiel à jouer pour qu’une équipe fonctionne en bonne intelligence :   

  • Il crée, insuffle un esprit d’équipe, mobilise par son exemplarité l’admiration et par sa bienveillance la gratitude de ses collaborateurs. 
  • Il propose une vision partagée positive pour orienter & encadrer le travail et le fonctionnement de l’équipe. 
  • Il crée des moments extra-professionnels de qualité. 
  • Il donne de son temps et participe à la communauté émotionnelle. 
  • Il distille des paroles personnelles valorisantes pendant les temps d’échange entre collaborateurs en encourageant, remerciant, complimentant chacun, ce qui génère de la gratitude. 
  • Il pratique et encourage un feedback régulier, constructif et efficace pour accroître le sentiment de reconnaissance au travail de ses collaborateurs.”

 Leadership et management, le combo gagnant ! 

Pouvez-vous citer un ou des personnages inspirants qui incarne(nt), selon vous la collaboration et l’esprit d’équipe ? –

  • “L’ex Premier ministre de la République de Singapour (de 1959 à 1990) Lee Kuan Yew est un modèle de “manager” intéressant.  Ce leader visionnaire est le Père fondateur de l’état-nation singapourien. Il a su transformer radicalement ce village de pêcheurs en cité ultra-développée à la renommée mondiale et ce, en l’espace d’une génération seulement.” 

-Les bonnes pratiques à observer- 

  • Façonner une identité d’équipe.   

Lee Kuan Yew a levé les obstacles liés à la pluralité des identités des habitants de Singapour – pluralité ethnique, linguistique, culturelle et religieuse, puisque la population de l’île se composait de Chinois, de Malais, d’Indiens et d’Occidentaux – et est parvenu à les rassembler sous une identité commune, celle de Singapouriens anglophones.  

On retient : Qu’une équipe est enrichie par tous les profils de collaborateurs qui la composent mais qu’elle ne fonctionne bien que lorsque tous ses membres se sentent appartenir au groupe et adhèrent au collectif. 

  • Faire preuve d’empathie et d’adaptabilité.   

Le dirigeant asiatique avait à cœur de connaître les communautés présentes sur l’archipel. Il a ainsi appris à parler le chinois et le malais (lui qui ne parlait qu’anglais) pour être à même de mieux communiquer et comprendre les besoins des principales communautés locales. 

On retient :Qu’aller vers l’autre, se mettre à sa place, réfléchir en miroir est essentiel pour comprendre ses collaborateurs et mieux collaborer.   

  • Assumer son leadership 

Lee Kuan Yew était conscient de sa position de leader à la tête de l’état, mais assumait parfaitement d’être vulnérable et de faire des erreurs. Il n’avait pas peur de se démarquer et en attendait autant de la part des Singapouriens. 

On retient : Que l’erreur est humaine… Mettre en place une culture qui reconnaît et laisse sa place à l’erreur implique une posture managériale basée sur l’exemplarité, la confiance et l’acceptation de sa vulnérabilité. 

  • Partager une vision positive commune. 

Lee Kuan Yew offrait une vision claire de l’avenir vers lequel il voulait conduire son peuple. Il appliquait une politique de transparence totale et plaçait le bien commun au centre de chaque action. 

On retient : Qu’une équipe performante est avant tout une équipe de collaborateurs qui travaillent ensemble pour un objectif commun, précis et connu de tous. 

  • “ On pourrait, pour répondre à la question, citer par exemple Steve Jobs (ancien CEO d’Apple) et Jack Welch (ancien CEO de GE) qui malgré leur réputation ambivalente de leaders ont su innover en terme de management. 

  • Je pense également à l’industriel français François Michelin et son management qui, quoiqu’un peu old school était très paternel, bienveillant, et fonctionnel. Il avait par exemple le souci de connaître ses salariés et appliquait le “Management baladeur”* ou “Management by wandering around” en se promenant régulièrement et de manière informelle au sein des usines Michelin.”

[*Notion inventée par Dave Packard et développé par Tom Peters dans son ouvrage La Passion de L’Excellence]

Management en mouvement :

– Avez-vous en tête une citation ou une devise pour représenter le rôle de manager ? –

“ La récompense du manager n’est pas dans les appréciations de ses supérieurs,  mais dans le regard de ses collaborateurs” 

“ C’est le bien-être au travail et l’appréciation positive des collaborateurs qui attestent, par l’intermédiaire du feedback, des vertus du management mis en place et par conséquent, la pérennité de la communauté émotionnelle.” 

-Vous faites parties de ceux qui souhaitent faire bouger les lignes du management en France aujourd’hui, pourquoi est-ce important pour vous d’envisager le management autrement ? Qu’est-ce qui vous a conduit à adopter cette vision innovante ?- 

“ J’ai effectué un travail de recherche sur les émotions pendant 7 ans. Je me suis rendu compte que l’on était des êtres essentiellement émotifs et que l’on avait besoin que cette donnée soit prise en compte dans le champ professionnel. J’ai mûri une grille de lecture des émotions appelé “Homo emoticus” et l’ai ensuite appliquée en entreprise pour aider les collaborateurs à influer sur leur émotions. Cet outil opératoire s’est avéré très pertinent. 

Pendant longtemps, la dimension émotionnelle du management a été ignorée. Aujourd’hui, il existe des méthodes, des modèles pour améliorer le bien-être des collaborateurs au travail. Les émotions ont un impact considérable sur le collectif. En entreprise, nous sommes encore trop figés sur la notion “d’Homo economicus”. Or, on ne peut pas manager les gens uniquement par le rationnel, il faut prendre en compte l’état émotionnel des collaborateurs pour le bien de l’équipe. 

Le management bienveillant n’en est qu’à ses balbutiements ! Grâce à cette prise de conscience de l’importance des émotions en entreprise, on va pouvoir fortement améliorer le bien-être au travail, ce qui ne peut manquer de se traduire par une augmentation de la performance et de la compétitivité des équipes. “

Merci à Thierry Paulmier d’avoir répondu à nos questions  !

Pour en apprendre davantage sur le modèle “Homo emoticus” , rendez-vous sur emothink.com. 

Pour aller plus loin :

N’attentez plus ! Passez à l’action avec Incollab.

Incollab vous donne les clés pour développer cette bonne pratique au sein de votre entreprise. Découvrez comment engager vos équipes (managers et collaborateurs !) à donner et recevoir du feedback grâce à un programme d’entraînement sur-mesure.

Je partage >

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email