Les baroudeurs Incollab sont au Danemark pour découvrir les techniques de management scandinaves

incollab au Danemark – 4

Caroline et Claire ont quitté l’Islande pour nous faire découvrir de nouvelles pépites du management cette fois au Danemark. Notre premier rendez-vous est avec Olivier Corradi. Cet ingénieur franco-danois nous reçoit dans les locaux de la Founders House, un incubateur de startup du centre de Copenhague. Olivier est le co-fondateur de Tomorrow. En s’appuyant sur des algorithmes statistiques et du machine learning, Tomorrow propose une carte interactive de la consommation d’électricité par pays en temps réel. Olivier nous partage ses petits secrets et convictions sur le management.

La force du management décentralisé 

« Je crois beaucoup au management décentralisé et aux systèmes peu pyramidaux ».

Pour qu’un tel système décentralisé fonctionne, Olivier nous confie qu’il faut avoir des collaborateurs responsables, autonomes, capables eux-même de créer de l’innovation décentralisée ! Il faut également passer beaucoup de temps à diffuser la vision de l’entreprise à tout le monde, afin que chaque collaborateur comprenne ce qu’il fait là.  « C’est seulement une fois que l’employé a compris pourquoi il était là et qu’il a bien intégré la vision de l’entreprise que l’on peut commencer à décentraliser » complète Olivier. 

Des employés polyvalents pour des équipes modulables 

Une fois par mois nous rassemblons tous les employés d’entreprise afin d’être sûr de partager la même vision. Chaque personne a la possibilité de s’organiser dans l’espace et dans le temps comme elle le souhaite. L’idée est de diviser par objectif et non par rôle. Olivier cherche des profils très polyvalents et autonomes, « on veut que les équipes se forment et se déforment ». Cette mobilité des équipes impose d’animer et de gérer ces transitions. En effet « ceux qui sont là au début de l’aventure ne sont pas forcément celles qui manageront les équipes futures, il faut gérer cette transition » . 

Les hack days pour que chacun s’engage dans le projet de la startup ! 

Le « hack day » c’est une fois tous les mois chez Tomorrow ! Il s’agit d’offrir une liberté à l’employé, qui peut travailler sur ce qu’il souhaite et d’où il veut. A la fin de la journée, il a la possibilité de partager son travail avec les autres. Par exemple un employé a un jour lors d’une journée comme celle-ci proposé un « guide de l’employé » pour l’ensemble des collaborateurs. L’idée est que ces hack days agissent comme des booster de productivité sur la tâche que l’employé identifie comme la plus importante pour lui. D’ailleurs durant ces hack days l’employé ne doit recevoir et envoyer aucun email afin de ne déranger personne et de consacrer toute son attention à son travail.

« Je trouve que les open spaces ont un côté pervers » 

Olivier commence par nous dire qu’il n’est pas pour le travail en openspace. Pourtant nous regardons autour de nous et les locaux de l’entreprise sont actuellement situés en plein open space. Olivier n’a pas l’air de se sentir forcément super à l’aise dans les locaux de la Founders House. Pour lui, l’idéal serait d’avoir un endroit qui rassemblent deux espaces : un espace petit et isolé afin de faire grandir les idées qui sont souvent fragiles au début, puis un espace de Coworking adapté et adaptable afin que les gens se rencontrent, créent du lien et renforcent leurs idées entre eux. L’idéal serait d’avoir donc deux espaces en un avec un espace permettant de méditer et de réfléchir et un autre espace pour échanger.  « En fait je crois que je me sens bien mieux dans une bibliothèque pour travailler, au moins on est au calme et il y a une vraie ambiance de travail partagée ! »  

Retrouvez-le détail de ces actions et une vision complète de la démarche au sein de Tomorrow dans notre fiche incollab autour du monde_danemark_Tomorrow

Je partage >

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email